On peut consommer la spiruline de différentes façons…

Avec un jus de fruit, dans un yaourt, saupoudrée sur un plat de crudités ou de pâtes… Dans tous les cas, il faut éviter de l’associer à une prise de thé ou de café qui inhibent l’assimilation du fer. Personnellement je prends la spiruline à n’importe quel moment de la journée en fonction de mes besoins :

  • Le matin dans 200g de fromage blanc ou deux yaourts nature et/ou brassés accompagnés d’une louche de muesli bio, quatre amandes, quatre noisettes, trois à quatre noix, une cuillère à soupe bien pleine de raisins secs, une cuillère à café de pollen en pelotes bio, du sirop d’Agave ou du miel liquide. Cela constitue un petit déjeuner plein d’énergie que j’associe à un fruit (orange, kiwi…) ou un jus de fruit et un succédané de café bio (mélange de chicorée, seigle, orge, malt, figues, glands). La prise de café ou thé peut s’envisager après deux ou trois heures d’assimilation.
  • Immédiatement après un entraînement intensif, pour améliorer la récupération musculaire (acides aminés essentiels) ou en fin de repas dès lors qu’il intervient dans la fenêtre biologique (dans les deux heures maximum suivant la fin de l’activité sportive) afin que l’assimilation soit quasi complète.
  • Le soir dans un yaourt nature (ou brassé) avec du pollen en pelotes, du muesli bio (si pas de sucres lents pris pendant le repas), trois noix, quelques raisins secs et du sirop d’agave ou du miel. Ce cocktail est moins énergétique que celui du matin.

Essayez dans un jaune d’oeuf battu avec du sucre (4 à 5g de spiruline). C’est très énergétique et intéressant après un  entraînement. En période de récupération ou d’entraînement de faible intensité, je consomme 4 à 5 gr de spiruline par jour. Cette dose est doublée (deux prises de 4 à 5 gr à différents moments de la journée) en période d’entraînement intensif (15 heures par semaine en moyenne).

une autre faon de se nourrir